Carte des producteurs

Informations historiques et géographiques sur la Touraine

Carte des producteurs qui vendent leurs produits dans la boutique Panier de Touraine.

En cliquant sur les icônes, vous pouvez accéder aux informations détaillées des producteurs.

Informations historiques et géographiques sur la Touraine.

L'indre et Loire

Pays Loire Nature

Pays Loire Touraine

Pays Touraine Côté Sud

Pays du Chinonais

Agglomération de Tours

Carte des producteurs

L'Indre et Loire

L'Indre-et-Loire, d'une superficie de 6 127 km², est l'un des départements de la région Centre et compte près de 600 000 habitants. Situé à l'extrémité sud du Bassin Parisien, sa topographie est assez vallonnée au sud et tabulaire au nord. Son climat est tempéré, de type océanique dégradé et permet à l'Indre-et-Loire de bénéficier d'une agriculture diversifiée : un peu d'élevage au nord et au sud, de la polyculture céréalière sur une large partie du territoire (plateaux), et des cultures spécialisées dans les vallées, légumes, fleurs et fruits, vignes AOP (Appellation d'Origine Protégée).

L'Indre-et-Loire correspond globalement à l'ancienne province de Touraine à laquelle ont été rajoutés à l'ouest Bourgueil et Château-la-Vallière, et au sud le Richelais. Montrichard et Pontlevoy ont été rattachées au Loir-et-Cher et une partie de la cité gallo-romaine à l'Indre et à la Creuse.

Le département d'Indre-et-Loire est subdivisé en trois arrondissements : deux sous-préfectures : Chinon et Loches et Tours en tant que préfecture.

En 1995, l’État français a créé sur son territoire 300 Pays, structures souples et respectueuses de l’autonomie de chaque commune, afin de créer et promouvoir un développement global et durable du territoire concerné et de favoriser les relations entre pôles urbains et arrière-pays rural. L'Indre-et-Loire compte cinq Pays : Pays Loire Nature, Pays Loire Touraine, Pays Touraine Côté Sud, Pays du Chinonais, Pays Indre et Cher qui se sont structurés autour de petits pôles industriels et commerciaux. Les Pays élaborent une charte de pays en collaboration avec le département ou la région.

La région Touraine développe une politique de sécurité alimentaire et travaille sur la qualité. Elle contribue également à l'accueil et à l'animation touristique (confréries vineuses et gastronomiques, gîtes et chambres d'hôtes, auberges), et participe à la préservation de l'environnement et à la gestion des paysages dans le cadre des Contrats Territoriaux d'Exploitation.

La Touraine, une des anciennes provinces de France sous l'Ancien-Régime a été rattachée au Royaume de France à la fin du XVI° siècle avec sa capitale Tours.

Traversée par la Loire et ses affluents (Cher, Indre et Vienne), la Touraine possède une tradition de batellerie et flottage.
Ses vignobles et cultures fruitières et maraîchères sont réputées depuis la fin de l'Empire romain.

La géographie de la Touraine préserve ses pays traditionnels avec leurs terroirs spécifiques.

Peuplée depuis le Paléolithique, la Touraine devient duché en 1312. Dès 1440 elle est quasiment siège de la royauté Capétienne et centre littéraire important. Le climat, les forêts giboyeuses (Varennes : terres limoneuses et peu sableuses) et les beaux paysages jardinés qui font de la Touraine "Le jardin de la France", ont attiré les résidences princières et royales depuis la fin du XV° siècle. Un siècle plus tard, le duché de Touraine redevient simple province.

La Touraine, au ciel lumineux, compte de nombreuses productions agricoles (céréales, vins, fruits, produits d'élevage) et profite d'un tissu industriel et d'équipements culturels, notamment les châteaux avec le tourisme.

En 2000, l'Unesco fait du Val de Loire un espace majeur du Patrimoine de l'Humanité au titre des paysages culturels évolutifs et vivants. En effet, le Val de Loire est un paysage culturel exceptionnel le long d’un grand fleuve, qui témoigne du développement harmonieux d’interactions entre les hommes et leur environnement sur deux mille ans d’histoire. Il illustre également les idéaux de la Renaissance et du siècle des Lumières sur la pensée et la création de l’Europe occidentale.

Retour au sommaire

Pays Loire Nature

Pays Loire Nature regroupe les Communautés de Communes Touraine Nord-Ouest, Gâtine et Choisilles, Racan et le Conseil général d’Indre-et-Loire, soit 43 communes et 43 500 habitants.

Dans le Pays Loire Nature, deux principes fondamentaux : le Patrimoine et la Biodiversité.

Tout est patrimoine au Pays Loire Nature

  • La Loire est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO
  • La Nature est omniprésente
  • La Touraine est représentée par ses châteaux, petits ou grands, son bien-vivre, sa culture…

Ses habitants ont même réalisé il y a une quinzaine d'années une exposition sur les patrimoines du Pays Loire Nature qui est toujours d'actualité.

Le Pays Loire Nature est très attaché à la notion de biodiversité : diversité des milieux de vie à toutes les échelles, diversité des espèces et diversité des individus au sein de chaque espèce. La biodiversité permet de mieux comprendre les liens et interactions existant entre les espèces et avec leurs milieux de vie.

Retour au sommaire

Pays Loire Touraine

Le Pays Loire Touraine regroupe les Communautés de Communes de Bléré Val de Cher, du Castelrenaudais, de l'Est Tourangeau, du Vouvrillon et du Val d'Amboise, soit 55 communes sur un territoire de 1 145 km² au nord-est de l’Indre-et-Loire, en limite du Loir-et-Cher et de l’agglomération de Tours.

Au cœur d’une nature préservée, le Pays Loire Touraine bénéficie d'un cadre de vie privilégié pour le développement des entreprises et de l’économie touristique.

Le Pays s’investit dans la protection de ses richesses naturelles : la Loire, le Cher et la forêt d'Amboise : il s’attache à sensibiliser le public à la fragilité de ces espaces naturels (forêts giboyeuses et plateaux de verdure) et au patrimoine de son territoire. Les activités économiques disparues, telles que batellerie de Loire et du Cher, briqueteries, tanneries, fonderie d’art... sont aujourd’hui appropriées et valorisées par un nombre croissant d’associations.
Le Pays participe également au déploiement des richesses liées à la viticulture

  • 6 A.O.C dont le Vouvray, le Montlouis-sur-Loire, le Touraine Amboise
  • plus de dix mille hectares de vignes
  • plus de 200 caves de producteurs
  • des musées dédiés au vin et à la vigne

et au développement du tourisme avec le label Vignobles & Découvertes (tourisme sur le thème du vin et de la vigne).

Enfin, des réflexions sont menées sur le développement de l'agriculture biologique et des circuits courts ainsi que sur la dynamisation des marchés et sur le tourisme du fait de la beauté des paysages naturels et de la qualité architecturale de son patrimoine bâti qui va des belles demeures aux pierres de tuffeau au discret habitat troglodytique.

Retour au sommaire

Pays Touraine Côté Sud

Le Pays Touraine Côté Sud, situé à 20 km au sud-est de Tours et en bordure de l'A10 et de l'A85, regroupe quatre Communautés de communes : Loches Développement, la Touraine du Sud, Le Grand Ligueillois et Montrésor. Il est au cœur d'un nœud de circulation stratégique entre la Région parisienne (2h de Paris) et la façade Atlantique (2h de Nantes et 3h de Bordeaux).

Situé entre le plateau Poitevin et la Brenne aux étangs fabuleux, traversé par de nombreux cours d'eau : La Claise, l’Indre, la Creuse et l’Indrois (paradis des pêcheurs), le Sud Touraine réserve à ses habitants une qualité de vie, une quiétude et un certain bien être que l’on peut aisément attribuer à un environnement naturel magnifiquement préservé. La campagne y est douce, généreuse et bucolique et on y cultive avec passion l’art des jardins (Chédigny, le jardin médiéval à la Cité Royale de Loches, le Jardin de la Couarde à Tauxigny, le Jardin René Boylesve à Descartes et le Jardin d’Artiste de la Cressonnière à Sepmes). Cette variété de milieux confère au Sud Touraine une très grande richesse en terme de biodiversité.

L'attractivité du sud Touraine c'est un cadre de vie exceptionnel et un environnement économique privilégié.

  • Cadre de vie : Au cœur du Jardin de la France et tout près des grands Châteaux de la Loire, de nombreux cités et villages séduisent les amateurs de belles pierres et d’authenticité (Loches, Montrésor...).
  • Economie : En plus de l'agriculture et de l'industrie, d'autres secteurs se sont développés dans le paysage économique local : les services (tourisme, production d'énergie), l'écoconstruction (conception et la fabrication d’agro-matériaux), et le commerce. Et c'est d'ailleurs grâce à ses projets : circuits courts agroalimentaires, production d’énergies, écoconstruction, que le territoire est devenu en 2015 lauréat de l'appel à projet "Territoire à énergie positive pour la croissance verte" du Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l'énergie.
  • Enfin, une bonne centaine d’artisans et de producteurs fermiers amoureux de la bonne chère et près de 50 artisans des métiers de bouche se sont installés dans une des contrées les plus fertiles du célèbre Jardin de la France.

Retour au sommaire

Pays du Chinonais

Le Pays du Chinonais : Sur une superficie de près de 1 500 km², le Pays du Chinonais regroupe six Communautés de Communes : Azay-le-Rideau, Bouchardais, Pays de Bourgueil, Chinon, Vienne et Loire, Pays de Richelieu et Sainte-Maure-de-Touraine, autour desquels se développent et s'organisent les bassins de vie. Le Chinonais est une région rurale au sud-ouest de la Touraine qui cultive l'art du bien-vivre autour de ses nombreux atouts patrimoniaux et d'un tissu économique diversifié au sein duquel l'agriculture et la viticulture font office de piliers.

Lieu de séjour et de résidence privilégié des Rois de France à partir du Xème siècle, traversé par un réseau hydrographique dense et notamment par laLoire et la Vienne, le Pays du Chinonaisbénéficie d’un héritage historique qui se traduit par une richesse architecturale et culturelle importante, un certain art de vivre, des savoir-faire traditionnels et un patrimoine naturel exceptionnel en grande partie inscrit au Patrimoine Mondial de l'Unesco. Le Pays du Chinonais s'enorgueillit de deux joyaux : Chinon (ville d’art et d’histoire) et Candes-Saint-Martin, un des plus beaux villages de France.

Au cœur du Val de Loire, le vignoble de Chinon classé en Appellation d’Origine Contrôlée (A.O.C.) s’étend sur près de 2300 ha de part et d’autre de la Vienne. Les vins de Chinon sont élaborés de manière conventionnelle, raisonnée ou encore labellisés Agriculture Biologique (AB).

Le territoire Chinon-Bourgueil-Azay, région viticole au cœur de l’Ouest Touraine, a reçu en octobre 2010 la marque Vignobles & Découvertes créée par Atout France, visant à promouvoir le tourisme de la vigne et du vin et permis de mettre en réseau et de fédérer les différents acteurs touristiques du territoire autour d’une même démarche qualité d’accueil.

Les spécialités culinaires y sont nombreuses : outre le vin de Chinon et de Bourgueil, la truffe produite sur les terres de Richelieu, les poissons de la Loire, le safran de Touraine et bien sûr le fromage de Sainte Maure de Touraine AOC accompagné de la fouace rabelaisienne, véritable petit pain brioché recouvert d’une noix sucré de miel et d’épices, mais encore la poire tapée de Rivarennes, délicieusement préparée et réhydratée grâce aux nectars locaux ou enfin le claquedent, fin chocolat à l’effigie de Rabelais, agrémenté d’un verre de jus de pommes ou de raisin.

Retour au sommaire

Agglomération de Tours

L'agglomération de Tours : La communauté d'agglomération Tour(s)plus, créée en 1999, regroupe 22 communes pour une population totale de 295 404 habitants. Tour(s)plus permet à l'agglomération tourangelle de réaliser des projets structurants à une échelle pertinente : qualité des eaux usées, traitement des déchets, développement économique et emploi, équilibre social…

La communauté vient renforcer l'action des communes et, par la mise en commun de moyens financiers et techniques, permet de réaliser des projets qui seraient impossibles individuellement.

Ce regroupement volontaire permet un développement cohérent et équilibré du territoire, constitue une réponse efficace aux besoins des habitants et transforme l'agglomération de Tours en véritable métropole. D'autre part, fin 2009, Tour(s)plus s'est dotée d'une Direction du Développement Durable avec pour mission de s'investir totalement dans la maîtrise de l'énergie afin de diminuer de façon durable les gaz à effet de serre, de réduire la vulnérabilité économique aux énergies fossiles et d'adapter le territoire à ces changements.

Afin de mettre en œuvre les actions décidées par le Conseil communautaire, Tour(s)plus emploie plus de 400 agents.

L'agglomération de Tours dispose d'un cadre de vie de qualité : présence de la Loire et du Cher, importance des secteurs historiques et patrimoniaux, qualité urbaine et architecturale du bâti et des espaces publics, importante concentration de commerces et grandes enseignes et présence de nombreux équipements publics (CHRU, Université, équipements sportifs et culturels). C'est pourquoi la croissance démographique de Tours et de son agglomération est parmi les plus dynamiques du Centre et de l'Ouest.

Tours est la porte d'entrée d'une des destinations touristiques les plus célèbres au monde : le Val de Loire. Le patrimoine, la culture, la nature ou encore la gastronomie sont les premières motivations des visiteurs qui séjournent dans la région. L’agglomération comprend un important pôle touristique autour de Villandry. Le Château abrite dans son enceinte l'un des plus magnifiques ensembles de jardins en France et accueille environ 350 000 visiteurs par an.

Retour au sommaire